Un centre spécialisé dans le traitement bio du cancer
Arthrite

Tout savoir sur l’Arthrite

L’arthrite est une pathologie courante qui touche surtout les femmes d’un certain âge. Elle provoque des douleurs et raideurs articulaires. Gros plan sur cette maladie : ses signes et les traitements adaptés.

Arthrite : qu’est-ce que c’est ?

L’arthrite est une affection qui se manifeste par des phénomènes inflammatoires. Elle touche notamment les articulations et les os et peut s’avérer très douloureuse. La prévalence indique que cette maladie est courante chez les personnes de plus de 40 ans.  Même si les femmes adultes sont les plus concernées, cela n’empêche que les structures osseuses des enfants et des jeunes adolescents peuvent en être atteints sous une autre forme.

Quelles sont les causes de l’arthrite ?

L’arthrite provient d’un traumatisme ligamenteux, d’une infection bactérienne, virale, ou d’une maladie auto-immune. Cette inflammation des articulations est souvent liée à une spondylarthrite ankylosante ou à une polyarthrite rhumatoïde. Elle peut toucher une seule zone dans ce cas elle est dénommée « monoarthrite ». A contrario, l’« oligoarthrite » touche les parties articulaires avoisinantes et la «polyarthrite» plusieurs substructures.

La principale cause de l’arthrite est le vieillissement, le surpoids ou l’obésité. Aussi, cette affection apparait souvent en cas de pratique sportive trop intensive.

Quels sont les symptômes de l’arthrite ?

Qu’il s’agisse d’une arthrite aigue, chronique ou évolutive, les symptômes se caractérisent généralement par :

  • des douleurs au niveau des tendons qui peuvent disparaitre lors des mouvements en cas de maladie bénigne,
  • une raideur des articulations,
  • un épanchement articulaire ou prolifération d’un liquide organique dans d’autres cavités,
  • une fatigue inexpliquée,
  • l’apparition d’un nodule,
  • une inflammation au niveau du gros orteil.

Quels sont les différents types d’arthrite ?

Radiographie

Il existe plusieurs types d’arthrites, à l’exemple de la polyarthrite rhumatoïde, la goutte, le lupus érythémateux systémique…

 La polyarthrite rhumatoïde

Il s’agit d’une maladie auto-immune qui touche un infime taux de population (0,5 à 1 %). L’inflammation qu’elle provoque touche les articulations, l’os et le tendon. Elle s’accompagne d’une détérioration du cartilage.

La goutte

Lorsque le taux d’acide urique dans l’organisme est trop élevé, celui-ci s’expose à la goutte. Cette affection se caractérise par des douleurs aiguës au niveau du gros orteil.

Le lupus érythémateux systémique

Le lupus est une maladie auto-immune chronique qui peut atteindre les articulations et d’autres organes comme la peau, les cellules du sang, les reins voire le cœur.

Quels sont les traitements de l’arthrite ?

Suite à un examen clinique (radiographie, échographie, scanner ou IRM) auprès d’un centre de soin, l’évaluation du degré des atteintes articulaires est facilitée. Une analyse du liquide synovial s’impose au cas où il s’est épanché. Ce phénomène ne se produit que lorsque la pathologie aboutit à un stade avancé.

Lorsque la cause est déterminée (infection, traumatisme…), le médecin prescrit des médicaments ou recommande une nouvelle hygiène de vie pour traiter les troubles à l’origine de l’arthrite aigue ou chronique. Par ailleurs, le patient peut soulager ses douleurs par la kinésithérapie. Cette pratique apaise la raideur articulaire tout en limitant l’inflammation. Une mise au repos des articulations ou encore une application du froid au niveau de ces structures est souvent préconisée par le praticien. Si les antalgiques ne suffisent pas à atténuer les sensations de brûlure, une injection de corticoïdes peut s’avérer utile.

Leave A Reply